Josiane et Claude sur les Chemins de Compostelle

   

  Josiane et Claude amies de longue date, en retraite et adhérentes du Pied Champêtre, eurent envie de randonner quelques jours pour tester leurs capacités physiques mais aussi pour découvrir une région autrement. Rapidement, le choix se porte sur le Massif Central et plus particulièrement sur le GR 65 bien balisé, car il correspond à la Via Podiensis (un des grands chemins de St-Jacques-de-Compostelle reliant le Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port).

 En 2007, elles choisissent la région de l'Aubrac entre Nasbinals et Conques. Enchantées par leur expérience, l'idée germe de randonner depuis le point de départ au Puy-en-Velay en plusieurs séquences. En 2008, elles parcourent l'étape précédente et à partir de 2009, elles reprennent le chemin dans l'ordre chronolgique pour arriver à Saint-Jean-Pied-de-Port en 2011.

   Emportées par leur élan, elles décident de parcourir la partie espagnole en deux séquences pour arriver devant la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle le 26 septembre 2013.

 

 

  Elles nous ont concocté un petit reportage photographique que nous pouvons suivre année par année. 

  Tous les membres du Pied Champêtre sont fiers de leur exploit et nous espérons que naîtra la même envie chez d'autres adhérents...

 

Voici les preuves du périple

1ère année : Nasbinals - Conques  5 jours Mai 2007- 88 km

 

Marche dans l’Aubrac en fleurs en passant par de beaux villages classés : Estaing, Saint-Côme d'Olt et Espalion. Temps frais et pluvieux, chemins boueux, de belles ampoules et un genou très douloureux pour l’une d’entre nous mais tout va bien.

2ème année : Le Puy - Nasbinals  5 jours   Mai 2008 - 114 km

 

Enchantées par notre première escapade, nous décidons de reprendre le chemin à partir du Puy en Velay

 Temps frais, beaux dénivelés mais paysages superbes.

3ème année : Conques - Cahors  8 jours  Mai 2009 - 162 km

 

 Nous choisissons la variante par la vallée du Célée pour visiter la grotte de Pech Merle et le village classé St Cirq Lapopie. Temps agréable mais chemins caillouteux ou sentiers étroits bordés de buis, le long de falaises calcaires.

4ème année : Cahors - Condom 8 jours  Mai 2010 - 160 km

 

  Semaine froide et pluvieuse, horizon bouché, mais belles visites de Moissac, Auvillar, La Romieu. 

5ème année : Condom - St Jean-Pied-de-Port 11 jours Septembre 2011 - 252 km

 

Temps magnifique, belles rencontres, randonnée à travers le vignoble d’Armagnac, les paysages ondoyants et verdoyants du Pays Basque et les Pyrénées qui se profilent à l’horizon.

La cité fortifiée de St-Jean-Pied-de-Port est le point d’aboutissement de la Via Podiensis, mais c’est aussi le point de départ du Camino Frances pour des milliers de marcheurs chaque année.

 Et l’envie germe de poursuivre en Espagne.

6ème année : St-Jean-Pied-de-Port - Burgos Septembre 2012 - 290 km

 

C’est la découverte de centaines de pèlerins venus du monde entier (USA, Canada, Brésil, Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, Corée, Chine et naturellement toute l’Europe ) en marche vers Santiago.

C’est aussi la montée et surtout la descente abrupte vers Roncevaux, la traversée de Pampelune, Puente la Reina, la Rioja et ses vignobles avant d’arriver dans la belle ville de Burgos.

 Notre étape se termine par la visite de la cathédrale où sont enterrés Le Cid et Chimène.

 7ème année : Burgos - Santiago de Compostela  Septembre 2013 - 484 km

 

Après plusieurs étapes très monotones, mais faciles sur le plateau de la Meseta, nous avons "apprécié" le relief des monts du Leon (2 sommets à 1500 m et 1400m), puis la Galice vallonnée et ses odorantes forêts d’eucalyptus.

Enfin le 26 septembre, nous arrivons à l’entrée de Santiago. Mais avant d’apercevoir la cathédrale (km 0), la traversée de la ville nous paraît interminable. Nous assistons à la messe des pèlerins au milieu d’une foule nombreuse qui manifeste sa joie d’avoir atteint son but.

Nous sommes heureuses de partager un dernier repas avec des amis rencontrés sur le chemin. Le lendemain, chacun reprend sa route et c'est un peu triste.

 

 Après  1550 kms parcourus en 7 années, nous avons bien mérité notre  Compostela !!!