Marche à la journée : VAUCOULEURS, Sainte Anne

38 marcheurs en rando, 43 au pique-nique
38 marcheurs en rando, 43 au pique-nique

En ce lundi 15 juin, nous sommes 38 à Vaucouleurs pour un circuit vers la chapelle Sainte Anne. Deux parcours sont proposés : un de 19 km par Neuville et un de 15 km par Montigny.

A Neuville près de l’église Saint Amand (construction 1713-1755), se trouve une stèle offerte par Raymond Boissy, fondateur de l’association des amis des ânes, sur laquelle figurent ces mots : « En 1916, durant la bataille de Verdun, Neuville a été choisie par l’Etat-Major de la 2ème Armée pour y installer un hôpital destiné à soigner les ânes blessés au cours des combats. Des granges avaient été réquisitionnées pour recevoir en permanence 300 de ces animaux. Dès qu’ils étaient guéris, ils retournaient prendre leur place dans les convois de nuit seuls capables d’atteindre nos soldats en premières lignes pour leur apporter pain, eau et munitions. »Au-dessus de la stèle une émouvante statue à la gloire des 240 000 ânes-soldats a été sculptée par Denis Mellinger artiste meusien, coulée à la fonderie d’Art Joël Huguenin à Vézelise, et inaugurée le 30 juillet 2016.

 

Le chemin vers Montigny nous fait découvrir, accrochés au tronc des chênes, d’impressionnants essaims de chenilles urticantes. 

Montigny est un bourg connu pour ses faïenceries au XVIIIème siècle lorsqu’après la fermeture en 1730 de la faïencerie de Burniqueville, trois de ses ouvriers ont fondé leur propre entreprise à Montigny. Au XIXème siècle Montigny s’est doté de 4 imposantes fontaines : la fontaine de Neptune coiffée d’un vase Médicis (1828) près du lavoir-égayoir (1826), la fontaine rue Sainte Anne au fronton triangulaire avec une vasque aux têtes de faunes, la fontaine Jeanne d’Arc dont la statue a été coulée aux fonderies de Tusey, la fontaine de la Faïencerie (1845) avec un dauphin à sa base et un vase au sommet.

On quitte Montigny, le long du Ru Nicole bordé d’iris d’eau, par le sentier découverte de la vallée Marchal. Alimenté par 4 sources, le Ru Nicole prend naissance à 300 m en amont de la chapelle Sainte Anne et se jette dans la Meuse. Le sentier est un arboretum qui permet d’identifier alisier, cornouiller, poirier sauvage, érable champêtre, coudrier… Guidés par le Ru, nous atteignons les petits ponts de bois annonciateurs du vallon Sainte Anne, du calvaire et de la chapelle Sainte Anne.

L’ermitage créé au XIIème siècle par Anne de Broye a été vendu à la Révolution. La chapelle a été détruite en 1810 et reconstruite en 1843. L’étang créé au XIXème siècle a disparu en 1950 laissant place à un marais. Ce marais constitue un écosystème qui préserve de nombreuses espèces (chouettes, musaraignes aquatiques, chauve-souris). Le Ru Nicole abrite crustacés minuscules, tritons, grenouilles rousses, crapaud accoucheurs.

Le pique-nique qui nous rassemble autour de la chapelle est gai et convivial. Deux adhérents du Pied Champêtre ont amené tous les paniers repas en voiture jusqu’à la chapelle. D’autres ont cuisiné des gâteaux, cueilli des cerises, apporté des boissons pour améliorer notre casse-croûte.

Rassasiés et reposés, nous prenons paisiblement le chemin du retour sous le soleil.

       Mireille

 

Photos de Denis

Départ de Vaucouleurs
Départ de Vaucouleurs

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0