SAUVIGNY, Croix Pancarnel et Lys Martagon

On croise le groupe faisant le parcours à l'envers
On croise le groupe faisant le parcours à l'envers

Ce lundi 25 mai nous sommes 35 à l’ancienne gare de Sauvigny. Nous nous répartissons en 4 groupes pour respecter les distances physiques et ne pas marcher à plus de 10 personnes. Une partie fait le parcours à l’endroit et l’autre le fait à l’envers. Ce parcours de 9 km nous fait grimper au « Pré Gérard » pour rejoindre ensuite la Croix Pancarnel et revenir à travers le bois de Sauvigny. Ce village, incendié par les huns au Vème siècle et complètement dépeuplé, a accueilli des habitants d’Ugny qui ont apporté le culte de Saint Loup. Il aurait arrêté les troupes d’Attila devant Troyes. C’est pourquoi l’église fondée en 1180 lui est dédiée. Son lavoir-fontaine du XIXème siècle est remarquable.

 

La gare d’où nous partons, est le témoignage d’une longue évolution des transports. Les Romains avaient créé un réseau de voies au long desquelles se trouvaient des relais où on trouvait chevaux, cochers, palefreniers, hangars, auberges tous les 35 à 40 km et tous les 9 à 12 km des relais permettant de changer d’attelage. Cette organisation s’est perdue jusqu’à ce que Louis XI en 1464 crée les relais de sept lieues (30 km environ) pour le service de l’Etat c’est-à-dire le transport des plis de l’administration royale. En 1597, Henri IV accorde aux maîtres de poste un monopole pour la fourniture de chevaux aux voyageurs et de voitures à quatre roues suspendues et couvertes moyennant des gages. Le système des relais de poste sera supprimé en 1872 lorsque seront ouvertes les lignes de chemin de fer. La ligne Neufchâteau-Vaucouleurs sera ouverte en 1873. En 1969, elle sera fermée au trafic des voyageurs et les tronçons Sauvigny-Maxey sur Vaise et Sauvigny-Coussey seront fermés au trafic des marchandises. La fermeture totale de la ligne intervient en 1992.

Mais notre parcours a un but : trouver les lys Martagon dont les fleurs roses ponctuées de pourpre tombent en grappes. Ils habitent les forêts de feuillus et de conifères. Ils sont bien là dans le bois de Sauvigny mais encore en boutons. Nous devrons nous contenter des nombreuses fleurs des champs : sauge des prés violette, ancolie bleue, scabieuse mauve, vesce aux grappes de fleurs violet-bleu, orchidée, silène blanche, trèfle, marguerite, coquelicot, bouton d’or, oeillet des chartreux roses…

Sur le chemin du retour, nous profitons des dénivelés pour dominer la vallée de la Meuse et les villages de Burey la Côte et Goussaincourt.

       Mireille

 

 Pour respecter la distanciation : 2 groupes de 10, 1 groupe de 9 et un groupe de 6 rapides

 

Photos de Denis


Photos d'Annie

Photos de Mireille


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Ris (mardi, 27 octobre 2020 09:47)

    Bonjour,j’aimerais connaître la signification du mot « pancarnel » associé à La Croix.Cordialement, j.c.Ris

  • #2

    Le Pied (mardi, 27 octobre 2020 10:39)

    La croix porte le nom d'une personne décédée à cet endroit, soit par accident (bucheronnage ou chasse), soit par crime.
    Vous pouvez vous renseigner en mairie ou aux archives départementales