Les Deuilles de MOUTROT

La Deuille du Chahalot, résurgence de l'Aroffe
La Deuille du Chahalot, résurgence de l'Aroffe

Seuls, 27 marcheurs ont cru à ma grenouille : la pluie incessante du matin s'est arrêtée à 13h15.

Pas une goutte de pluie et même le soleil en fin de rando

Les absents ont eu tort!!!

 

 Commentaires de Mireille

Ce lundi 17 février, encore marqués par le souvenir de la Deuille d’Ochey, nous sommes 27 à Moutrot bien décidés à voir les Deuilles du bassin de la Bouvade. La plupart des deuilles sont des résurgences de l’Aroffe qui nait dans les environs de Tramont Lassus, disparaît près de Germonville pour distribuer ses eaux souterraines entre le bassin de la Meuse, où elles réapparaissent à Barisey au Plain, et le bassin de la Moselle. Ses eaux souterraines contribuent à alimenter les nombreuses sources du bassin de la Bouvade notamment à Moutrot, le Trou des Glanes et le Trou du Chahalot, et à Crézilles, la Deuille de Crézilles.

Nous laissons nos voitures au bord de la Bouvade qui prend sa source à Bagneux. Avant de se jeter dans la Moselle, la Bouvade reçoit le ruisseau très temporaire du Chahalot  et celui plus régulier de la Deuille de Crézilles.

Le ruisseau du Chahalot nait en pleine forêt de multiples sources qui circulent dans un vaste réseau de galeries souterraines. En période de fortes pluies, un puits sert d’exutoire. L’eau remonte à la surface dans un remous bouillonnant et forme le Chahalot qui déferle vers la Bouvade.

Nous quittons la résurgence agitée du Chahalot autour de laquelle les nivéoles ont déjà ouvert leurs clochettes à six pétales blancs terminés en pointe et au cœur jaune. Cette espèce protégée qui tapisse le sol du bois est belle mais vénéneuse.

Par des chemins détrempés nous nous acheminons vers la Deuille de Crézilles en profitant au passage de la vue sur Bulligny. Au fond d’une fosse impressionnante, une vasque de 10 mètres sur 25 et 6 mètres de profondeur s’est remplie d’une eau à peine frémissante qui à la sortie forme un ruisseau vif et abondant qui rejoint la Bouvade.

En passant au lieu-dit « Au rendez-vous des loups », nous revenons dans le bois de Moutrot pour faire une dernière escale au Trou des Glanes ou Deuille de Moutrot. C’est une vasque tranquille de 25 à 30 mètres de diamètre où se cache un entonnoir de 8 mètres de profondeur. Le Chahalot semble traverser cette vasque juste avant de rejoindre la Bouvade.

Certes le sol est un peu gras mais c’est le prix à payer pour observer ces phénomènes éphémères visibles seulement en période de grande crue. Dans quelques semaines toute cette eau aura disparu dans les entrailles de la terre. Dommage pour ceux qui ont raté cela car nous avons de surcroît profité d’une très belle éclaircie.

 

           Mireille

 

Photos de Denis

 

 

 

La Deuille du Chahalot

Vidéo


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Annie (lundi, 17 février 2020 19:18)

    Bonjour Denis

    Je m'habillais pour la marche vers 13 h. et Pierre m'appelle et me dit "tu as vu le temps". Je regarde par la fenêtre et je me dis : Ah non, pas par ce temps là et je me change.
    A 13h. 20, je vois le temps s'éclaircir et je commence à regretter..
    Car il il avait tout prévu. Il dépanne le tracteur de Damien Thiéblemont et vu le temps, il n'avait pas du tout envie de venir. Pourtant j'étais bien décidée à marcher. Et j'ai pensé à toi. Arrivée toute trempée avant de monter dans une voiture, peut-être celle de Denis, j'ai abondonné.
    A présent, je ne l'écouterai plus. Tes conseils de marche sont les meilleurs.
    A bientôt
    Pour me consoler, je regarderais le blog.
    Amicalement