VAUCOULEURS Burniqueville

Traversée du "pont" du ruisseau de Septfonds
Traversée du "pont" du ruisseau de Septfonds

Pour la première rando de l'année, 54 marcheurs se rassemblent devant le monument aux Morts. Après les bises et les souhaits de meilleurs voeux, le groupe démarre en direction des lieux historiques, puis le plateau de Bussy. Tout en devisant gaiement, nous descendons vers l'ancienne ferme de Burniqueville, où ne subsiste que le pigeonnier. 

Avant de rejoindre la route de Sauvoy, une petite difficulté nous attend : la traversée du ruisseau de Sepfonds sur un madrier glissant et chancelant. Finalement aucun bain de pieds...

Puis nous continuons en contournant les arrières de Vaucouleurs dans le quartier de Tusey.

Une agréable rando de 9.7 km, avec quelques chemins boueux, mais sous un véritable temps printanier.

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Nosybec (mardi, 08 septembre 2020 08:56)

    Bonjour à tous les membres du Pied Champêtre,
    Pour information, à Burniqueville, ce qui subsiste de cette ferme n est pas un ancien pigeonnier, c est ce qui reste de la Tour du Château, c était une chambre à part entière.
    Effectivement, Burniqueville était un domaine seigneurial avec une chapelle adjacente à la maison d habitation( vous pourrez d'ailleurs visiter son autel à la ville de Vaucouleurs à laquelle il avait été prêté et jamais rendu). Jusqu'à la première guerre mondiale, une fête paroissiale y était organisée. Ce site était construit en forme de U qui se refermait par d imposantes portes en fer forgé, il y avait une source en aval et des fontaines qui alimentaient les bâtiments de la ferme, un four à pain,une forge, une écurie et des remises à calèches, une étable,une porcherie, et diverses chambres pour abriter le personnel dont chacune avait une pierre à eau et une cheminée.
    Dans la maison d habitation, dont la fameuse Tour, il y avait 8 pièces dont une importante cuisine-pièce à vivre avec pierre à eau et une immense cheminée au dessus de laquelle(à l étage), était construit un fumoir pour saler les jambons.Au sous-sol, il y avait des caves voutées pour conserver les vivres.
    Par la suite, Burniqueville serait devenu un monastère dont on disait que les moines étaient enterrés sous le jardin potager avec leur trésor qu'ils voulaient substituer au temps de la Révolution Française.