LANEUVEVILLE DERRIERE FOUG, BRULEY, LUCEY

Ce lundi 21 octobre nous sommes 48 à Laneuveville derrière Foug au départ d’un parcours de 10 km (les rapides sont libres de faire plus). Laneuveville est une ville nouvelle fondée au Moyen Age qui possède plusieurs croix de chemin sculptées en pierre et des fontaines dont la fontaine des Sœurs.

A travers bois nous avançons vers le Fort de Brûley, l’un des ouvrages militaires réalisés dans le secteur par Séré de Rivières entre 1874 et 1914, avec les Forts de Lucey et de Trondes.

Arrivés à Bruley nous délaissons l’église néo-gothique construite au XIXème siècle pour nous attarder devant la chapelle du rosaire également néo-gothique, élevée en 1894.

Protégée par des grilles en fer forgé noires aux extrémités florales et végétales dorées, elle renferme de remarquables tableaux en céramique de la faïencerie de Toul-Bellevue retraçant les moments importants de la vie du Christ et de Marie. Les chapiteaux des colonnes qui soutiennent les trois travées de la chapelle, tous différents, sont finement sculptés de grappes de raisin, de feuilles de vigne, de glands, de pommes de pin, de roses et autres fleurs. Au-dessus de la chapelle, aménagée dans la roche, se trouve une réplique de la grotte de Lourdes. Mais la perle de cet ensemble est certainement la chapelle St Martin, du XIIème siècle, ancienne église paroissiale de Bruley dont la nef a disparu. La tour-clocher carrée a été surélevée à la fin du Moyen Age pour aménager un réduit défensif. A l’intérieur le maître-autel comme les deux autels secondaires situés de part et d’autre, sont finement sculptés de décorations végétales.

 Nous nous dirigeons vers Lucey au milieu des ceps avec à nos pieds un vaste panorama qui s’étend de la Croix de Metz à Toul à droite, à Francheville, Bouvron, Ménil la Tour, et au loin jusqu’aux immeubles du Haut du Lièvre de Nancy. C’est une partie de la plaine céréalière de la Woëvre qui s’offre à nous. Nous cheminons sur les « Côtes de Toul » aux belles teintes mordorées, entre Auxerrois, Pinot Noir, et Gamay sachant que ces cépages donneront vins rouges et blancs et surtout le fameux vin gris de Toul, mélange de Gamay et de Pinot Noir. Outre le domaine viticole que nous parcourons, la production des vins de Toul AOC se poursuit à Domgermain, Charmes la côte, Mont le Vignoble, Blénod les Toul et Bulligny, entre 245 et 380 mètres d’altitude et entre un haut de côte boisé et un bas de côte planté de vergers.

La Confrérie des Compagnons de la Capucine a été créée le 28 avril 1962 dans le but de promouvoir les vins d’appellation contrôlée « Côtes de Toul ». Leur longue cape est rouge bordée de jaune de même que leur couvre-chef arrondi. Le nom de la Confrérie est celui de la gourde en bois utilisée jadis pour emporter la boisson sur le lieu de travail : la Capucine.

De Lucey c’est à nouveau à travers bois que nous regagnons Laneuveville derrière Foug. Les pluies récentes ont fait pousser une multitude de champignons très décoratifs à défaut d’être délectables.

Une très belle balade.

 

     Mireille

 

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0