Rando à la journée à FAVIERES

Ce lundi 13 mai nous sommes 44 pour une randonnée à la journée à l’Est d’Harmonville, départ à la baraque de chasse sur la D12 à la Croix Sainte Anne. Par la route du Fond des Saignons puis la tranchée de la Ronde Corvée et la tranchée des Prés aux Bois, on atteint la vallée où disparait l’Aroffe. Ce ruisseau prend sa source à Beuvezin (54), arrose Aroffe (88), disparait à proximité de Gémonville (54) dans cette vallée dite des Prés aux Bois qui comme son nom l’indique, est constituée de prairies au milieu des bois. L’Aroffe durant les hautes eaux s’étale formant un marais jusqu’à « la Fosse des Soldats » où elle disparait ne laissant que le son de sa course dans les fractures du sous-sol. En basse eaux elle s’infiltre bien en amont dans ces prairies. Le ruisseau réapparait à Barisey au Plain (54) pour se jeter finalement dans la Meuse à Rigny la Salle (55).

Nous avons la surprise de trouver des avrillots et une morille trop avancée. Un chemin encaissé au bas d’un vallon nous mène à la grotte de Saint Amond, témoignage des failles et gouffres qui tailladent le relief. Par la tranchée de Saint Amond et un chemin forestier parsemé de grandes bornes de pierre, on rejoint le point de départ au terme de 11 km de promenade.

Chemin faisant notre botaniste nous dévoile les secrets de l’origan sauvage, de l’ « aillère » fleur blanche dont les feuilles ont goût d’ail, le plantain dont le fruit a goût de champignon, l’aubépine dont la fleur en bouton est un remède contre l’hypertension…

Reprenant nos véhicules, nous nous rendons à la Base de Loisirs de Favières pour partager le repas tiré du sac largement amélioré par les apports des uns et des autres. Dix marcheurs nous ont rejoints pour l’après-midi. Fêtant la naissance des leurs petits-enfants respectifs, Sylvie, Martial et Marie-Odile offrent un apéritif très copieux. Nous souhaitons longue et agréable vie aux deux nouveaux nés. Grâce à la gentillesse de la responsable de la base nous bénéficions des toilettes et d’un endroit abrité du vent. Qu’elle soit remerciée. La Base de Loisirs ouverte à partir du 1er juin, comprend plan d’eau, plage, camping, jeux pour les enfants, terrain de sport, chemins de randonnée, restaurant, et tables de pique-nique. Les bénévoles sont bienvenus car il y a beaucoup à faire. Qu’on se le dise…

La Base de loisirs offre un beau panorama sur les villages voisins que ceux d’entre nous qui le souhaitent iront visiter. Favières  possède des maisons des XVème et XVIème siècles, un moulin à eau du XIVème siècle et l’église Saint Abdon et Sennen du XVIIIème siècle. C’est la patrie de Sébastien Bottin (1764-1853) père de l’annuaire. Battigny a une église classée dont le clocher est du XIIème siècle et qui renferme des fresques récemment mises au jour, datées du XVIème siècle. Gélaucourt (54), village médaillé pour la qualité exceptionnelle de fleurissement, possède des maisons des XVIIème et XVIIIème siècles et un calvaire du XVIIème. Mais il doit sa renommée au jardin d’eau de l’Aubepré arrosé par le ruisseau le Rosière venant de Favières.

C’est à Favières que commence la balade de 8 km de l’après-midi pour monter à la chapelle Saint Jean de Cotance et à la Croix des Foudroyés sur les hauts de Dolcourt. En sortant du bois au-dessus du village, on a un panorama exceptionnel sur Selaincourt, Goviller, le bois d’Anon, Vitrey, et la forêt de Goviller. Le fort vent de Nord Est qui a marqué la journée a dégagé le ciel et nous apercevons, chose rare, la « ligne bleue des Vosges » distante de plusieurs dizaines  de kilomètres. Le retour se fait par le chemin du Metay qui offre un point de vue jusqu’à la colline de Sion au Sud-Est. On regagne la base de Loisirs par la route qui mène de Favières à Gélaucourt.

Nous terminons par la visite des jardins et du village de Gélaucourt. Une bonne journée ensemble.

 

                      Mireille

 


Photos de Denis

Photos d'Annie


Visite de GELAUCOURT

Photos de Denis

Photos de Daniel

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0