PAGNY-SUR-MEUSE LAY-SAINT-REMY

Ce lundi 21 janvier nous sommes 53 à Pagny sur Meuse pour un parcours de 10 km (13,5 km pour les rapides). Nous laissons nos véhicules en face du Parc du IIIème millénaire. Pour marquer le passage au troisième millénaire, le sculpteur Denis Mellinger a réalisé un groupe en pierre composé de cinq personnages : un homme préhistorique figurant le début de l’humanité, un personnage portant la planète sur ses épaules incarnant le présent, une femme enceinte symbolisant la transmission de la vie, et, dominant ces personnages, le grand ordonnateur du temps. Un peu à l’écart, un enfant, assis cartable sur les genoux et patins à roulettes aux pieds, contemple gravement le groupe.

 

Pagny est mentionnée dès 651 et devient française lors de la conquête des trois évêchés par Henri II en 1552. Mais c’est en 1648 que le traité de Westphalie reconnait définitivement l’appartenance des trois évêchés à la France. Ce traité met fin à la guerre de Trente Ans au cours de laquelle de nombreux villages disparurent dont Dommartin aux fours et Longor dans les environs de Pagny.

Depuis le restaurant « La Favorite » nous gagnons d’abord les berges du canal de la Marne au Rhin qui disparait à proximité de Pagny sous un tunnel de 870 m. Au lieu-dit Neuf Pont, ce tunnel débouche sur un vaste bief de deux écluses. Près de Lay Saint Remy, la halte fluviale est vide de bateaux. Nous empruntons le circuit des marais qui, grâce à des passerelles en bois nous permet de visiter le marais à pied sec. L’eau du marais est gelée en surface.

Nous traversons la D 400 et passons sous la N4. Nous revenons vers Pagny en longeant la voie ferrée. Un train de transport de calcaire issu de l’activité des carrières voisines nous salue d’un sonore coup de klaxon. Un second passage sous la N4 nous ramène à nos véhicules.

Merci à notre guide qui avait commandé le soleil pour éclairer notre balade.

 

                                        Mireille 

 

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0