BRIXEY AUX-CHANOINES MAXEY-SUR-MEUSE Chapelle de Beauregard

Ce lundi 7 janvier par un temps clair, nous sommes 53  auprès du lavoir de Brixey aux Chanoines, construit en 1835, remarquablement restauré, qui abrite 7 panneaux relatant l’histoire du village depuis l’origine. Déjà habité à l’époque gallo-romaine, Brixey domine la vallée de la Meuse à l’altitude de 300 m. C’est au XIème siècle que, sous l’égide des Evêques de Toul, Brixey devient châtellenie et qu’un château défensif en dur est construit à la place de la tour de guet en bois. Du château, abattu en 1468 par les troupes du Duc de Lorraine, ne restent que les vestiges d’une tour et des courtines c’est-à-dire des murailles qui reliaient les tours.

 

Notre parcours de 9 km (12 km pour les rapides) nous conduit par la voie du pont vers le moulin de Brixey puis le long de la Meuse jusqu’à Maxey sur Meuse, village vosgien, arrosé par la Meuse qui y reçoit les eaux du Vair, des ruisseaux des Roises, du Vau et de Blanchonrupt. De Maxey nous nous dirigeons vers la pelouse calcaire du plateau de Beauregard qui durant le printemps et l’été se pare  d’orchidées et vers la chapelle de Beauregard.

La chapelle de Beauregard, du XIIIème siècle reconstruite au XVIIIème, domine la vallée de la Meuse du haut de ses 380 m. Elle offre une belle vue sur la Meuse. Si les villages de Maxey, Greux et Domrémy la Pucelle sont cachés selon les saisons par la végétation, la Basilique du Bois Chenu est bien visible. Les tuiles-écailles qui couvrent deux faces et les tuiles-violons de la toiture ont été produites à Maxey sur Meuse au XXème siècle et sont gravées du nom de soldats cantonnés là lors de la guerre 14-18. Sur le côté de la chapelle une croix celtique atteste de la présence d’une tribu celte au IVème siècle avant JC.

Nous poursuivons notre chemin dans le bois sur le plateau jusqu’au lieu-dit « la Petite Montagne » avant de plonger vers Brixey en passant par l’église. Au XIIème siècle, Pierre de Brixey, Evêque de Toul et seigneur de Brixey, construit l’église paroissiale Sainte Madeleine en contrebas du château. Le porche (XVème-XVIIème siècle) est encadré par deux statues : Sainte Madeleine avec son vase de parfums et Sainte Marguerite d’Antioche tenant la Bible. Des pierres tombales anciennes jouxtent l’église. En 1261 Gilles de Sorcy, Evêque de Toul, fonde dans la chapelle castrale une collégiale de chanoines Prémontrés qui donnera au village le nom de Brixey aux Chanoines.

Nous saluons une belle fontaine du XIXème siècle avant de nous rendre à l’invitation d’une marcheuse habitant Brixey que nous remercions et assurons de toute notre amitié.

 

                                                 Mireille

 

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0