Rando d'AMANTY écourtée (pluie)

Ce lundi 12 novembre nous sommes 52 à Amanty pour un parcours prévu pour 10 km (13,5 km pour les rapides) jusqu’à la ferme du Vau de Bure. Face à la Mairie, un panneau rappelle l’armistice qui mit fin, il y a 100 ans, à la Première Guerre Mondiale qui mobilisa 8,4 millions de français sur 41,5 millions soit 1 sur 5.

Hier,dans le cadre des commémorations du 11 novembre 1918, on a évoqué août 1914 qui a jeté l’alliance Autriche-Hongrie-Allemagne-Italie contre le bloc France-Russie-Angleterre. On a reparlé des taxis parisiens qui transportèrent les troupes pour la bataille de la Marne en septembre 1914, puis des tranchées sur le front de l’Aisne à la Meuse en 1915. On s’est souvenu de l’assaut allemand de février 1916 pour prendre Verdun.

Le Capitaine de Gaulle, blessé d’un coup de baïonnette, fut fait prisonnier. Pétain, grâce à la résistance de soldats français, a organisé la noria de camions qui acheminèrent troupes fraiches et matériel par la Voie Sacrée. Grâce à cela, les Allemands arrivés à 5 kilomètres de Verdun, ont été reconduits en octobre 1916 sur leurs positions de février 1916. On n’a pas oublié la bataille de la Somme en juillet 1916 qui fit 1,5 million de victimes anglaises, allemandes, et françaises. On a rappelé qu’à Craonne, en avril 1917, là où Louis XV avait fait percer un chemin pour permettre à ses filles, Dames de France, de rejoindre leur château de Bove, Nivelle avait envoyé ses soldats au massacre lors de l’offensive du Chemin des Dames interrompue en mai 1917 avec la démission de Nivelle remplacé par Pétain.

C’est aussi en 1917 que la Russie a dû cesser le combat et que les USA ont déclaré la guerre à l’Allemagne. Le premier contingent américain est arrivé en juin 1917.En quelques mois, plus de 8OOO hommes s’installent dans plusieurs villages du Val d’Ornois. L’aérodrome militaire français installé au nord-ouest d’Amanty est agrandi pour entrainer l’armée américaine. L’aérodrome sert également au Premier Groupe d’Observation et de Photographie Aérienne US. Mais l’arrivée du gros des troupes a mis du temps que les Allemands ont mis à profit en attaquant tous azimuts de mars à juillet 1918. Ils étaient à 65 km de Paris quand les Américains sont véritablement entrés en scène. En septembre 1918, le Premier Groupe de Bombardement US, formé à Amanty, entame des opérations de combat au cours de l’offensive Meuse-Argonne. En contre-attaquant, les alliés ont percé le front allemand. Le 96th SquadronUS basé à Amanty, participe à la première vague de bombardement du Saillant de Saint Mihiel. Les alliés ont repris l’offensive le 26 septembre 1918.  Le 7 novembre les Allemands ont demandé à discuter les conditions de l’armistice qui a été signé le 11 novembre à Rethondes. Le Service Aérien de la Première Armée US reste en place à Amanty jusqu’à sa démobilisation en avril 1919.

Aujourd’hui, le bruit des armes s’est tu, mais c’est le tonnerre qui gronde au-dessus de nos têtes. La pluie s’abat sur nous, transperçant nos vêtements et nous contraignant à abréger notre balade à 7 km.

                                                                                                                                Mireille

 

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


MARCHE DOUCE

 

Une seule photo du Champ Bojot où une charmante dame nous a abrités sous son auvent; elle a même voulu nous faire entrer chez elle.

Marche de 3.3 km ecourtée par la pluie. Les marcheurs qui venaient pour la première fois ont été biens arrosées.

 

                                                   Michèle

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0