Barbecue chez Annie et Pierrot (complété)

Ce dernier samedi d’août frais mais ensoleillé sur les hauts de Vaucouleurs, c’est la rentrée gourmande du Pied Champêtre. Une promenade exclusivement féminine, des jeux de quilles et de boules âprement disputés ont occupé les 65 participants jusqu’au mot traditionnel du président. Il remercia chaleureusement Annie et Pierre, nos sympathiques et dévoués hôtes qui nous accueillent si agréablement chaque année, Daniel pour ses succulentes terrines de viande, Patrick et Minou qui s’activaient autour du barbecue, la Confrérie du Boudin Blanc de Soulaucourt sur Mouzon pour son initiative de dégustation du boudin, les monteurs et démonteurs de marabouts, les volontaires pour faire les emplettes…bref tous ceux qui font que l’on se sent bien, entre amis, au Pied Champêtre.

 

A l’apéritif pris en plein air où la bière et les jus de fruits tenaient la vedette, on s’est inquiété du retard des deux couples chargés d’apporter les entrées. C’est avec soulagement qu’on les vit enfin arriver et l’on passa à table. Pour les retrouvailles de rentrée, il est d’usage de partager le pain et le sel et un peu plus. Les crudités sentaient bon les légumes frais du jardin. Les terrines ont remporté un franc succès. Les boudins blancs étaient accompagnés d’une sauce mêlant Jurançon moelleux, Madère et raisins blancs sucrés. Le bœuf à la Brésilienne, saisi au barbecue, a comblé l’appétit des très nombreux amateurs de belle viande. Après la salade et les délicieux fromages, on se sentait repus. Pourtant les tartelettes aux framboises et aux fraises ont disparu comme par enchantement. Au café les conversations et les rires allaient bon train à l’abri des marabouts.

Une rentrée réussie dans une ambiance gaie, détendue et amicale.

Rendez-vous pour la rando de lundi.

 

                                                                                                                                                                      Mireille

 

 

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0