Pèlerinage de Sainte Anne

Les 25 marcheurs devant le calvaire dominant la chapelle de Sainte Anne
Les 25 marcheurs devant le calvaire dominant la chapelle de Sainte Anne

 

 Ce Dimanche 29 Juillet, nous étions 25 à quitter VAUCOULEURS par le stand de tir pour nous engager par un temps clair sur le sentier de Sainte Anne.

Non sans avoir récupéré quatre marcheurs devant la rafraîchissante fontaine de Jeanne d’Arc, nous avons laissé MONTIGNY pour le calme de la forêt dans laquelle la gigantesque fourmilière de près de 500 000 individus qui constituait l’attraction s’est effondrée probablement abandonnée par ses occupantes.

Rejoignant le Ru Nicole nous parvenons au vallon Sainte Anne et enjambons le Ru Nicole qui prend sa source 300 mètres en amont de la Chapelle Sainte Anne. Alimenté par quatre sources il traverse l’ancien étang devenu marais avant de suivre un cours qui le conduit à la Meuse. Deux jolis petits ponts de bois permettent de passer ses bras tandis qu’un sentier fléché guide le promeneur autour du vallon Sainte Anne.

 

 

Ce site fut occupé dès le XIème siècle par un ermitage créé par Anne de Broye, sœur d’un seigneur de VAUCOULEURS. Après la Révolution la chapelle, le bois, le moulin furent vendu et l’ermitage démantelé. L’étang créé au début du XIXème siècle a disparu en 1950 lorsque les vannes ont été démontées. L’étang a alors laissé place au marais.

La Chapelle Sainte Anne détruite en 1810 et reconstruite en 1843 est le siège du pèlerinage annuel de Sainte Anne qui donne lieu à des célébrations religieuses. La messe a été célébrée en plein air par l’abbé VALENTIN, à la jovialité communicative, devant 300 personnes, accompagné par un chœur et un accordéon pour les chants.

Après la messe, le pique-nique a rassemblé marcheurs et non marcheurs. Le soleil était de la partie, quelques guêpes aussi. La chapelle et le calvaire à la rénovation soignée ont constitué un décor de choix pour un repas qui n’était pas tiré du sac mais de la voiture de Pierre. Il avait amené les victuailles pour épargner de la peine aux marcheurs. Qu’il soit remercié ainsi que ceux et celles qui ont apporté de quoi largement améliorer l’ordinaire d’un pique-nique.

Après le repas, certains rentrent en voiture à VAUCOULEURS, et une quinzaine choisissent le retour à pied pour parcourir les traditionnels 15 km de la randonnée de Sainte Anne. A leur arrivée, Pierre et Annie avaient préparé à leur intention des rafraîchissements très bienvenus.

Encore une belle fête de Sainte Anne dans une ambiance toujours aussi sympathique et joyeuse.

                                                                                                                                                               Mireille

 

 

A noter l'agréable surprise de l'heureuse initiative d'un sympathique habitant de Montigny (Claude M.) qui avait passé la faucheuse sur les chemins afin de nous éviter de marcher dans les grandes herbes.

 

Photos de Denis

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires: 0