AUTIGNY LA TOUR

Ce lundi 29 janvier, nous sommes 46 marcheurs au départ d’une première, une randonnée à Autigny la Tour non loin de Neufchâteau. C’est un village construit dans un cirque creusé par le Vair. Le beau pont de pierre sur le Vair date du XVIIIème siècle. La rivière, qui prend sa source à Dombrot le Sec près de Contrexéville, reçoit le « petit Vair » en provenance de Vittel. Au long de son cours de 65 km, elle traverse 23 communes des Vosges avant de se jeter dans la Meuse à Greux.

Autigny la Tour possède un château héritier de demeures qui se sont succédées. La première d’entre elles était sans doute une maison forte au XIIIème siècle dont il ne reste rien.

Au XVIème siècle, Jean-Blaise de Mauléon fait construire une nouvelle demeure dont subsistent deux tours d’angle carrées et un imposant portail d’entrée Renaissance, en plein cintre, orné de bossages vermiculés. En 1711, le château est propriété du Comte de Kinigl, serviteur de la Cour d’Autriche, et très proche de la Maison de Lorraine après le départ du Duc François III de Lorraine pour le Duché de Toscane et son élection, en 1729, comme Empereur du Saint Empire Germanique sous le nom de François Ier. Antoine de Gondrecourt, nouveau propriétaire du château, transforme et agrandit le bâtiment dont la façade est achevée en 1748. Stanislas, nouveau Duc de Lorraine, érige Autigny en Comté en 1757. Vendu comme bien national en 1793, le château passe entre de nombreuses mains. Aujourd’hui il accueille le public et offre des chambres d’hôte et les installations nécessaires pour des manifestations privées. Il possède un beau parc arboré et un jardin orné de topiaires.

L’église Saint Pient, dont la Tour remonte au XVIIIème siècle, a été reconstruite en 1870-1871.

En quittant Autigny en direction de Martigny les Gerbonvaux, nous trouvons une des deux croix de chemin du village. Elle date du XVIème siècle. Elle se présente sous la forme d’un autel surmonté d’une colonne au sommet de laquelle ont été sculpté dans la pierre un Christ en croix et une Vierge au pied de la croix et au reversune Pieta.

Le parcours de 11 km (14 km pour les rapides), nous conduit par les lieux-dits les « Perthuis, les Royes Montantes et le Cul des cerisiers », vers la ferme de Boinville. Alors que les rapides s’éloignent vers la ferme de la Rancière et reviennent par le Bois de la Verpillère, nous cheminons dans les Bois de Boinville et d’Autigny pour regagner nos véhicules par la rue des moulins. Nous passons devant une croix de pierre sur laquelle un cœur est visible avant de rejoindre le « Moulin Haut » puis le second moulin un peu en aval, deux bâtiments remarquables qui enjambent le Vair.

Nous avons découvert un village et un parcours intéressants. Nous reviendrons certainement. Merci à Gérard pour la préparation de notre balade.

                                                                                                                                                                          Mireille


Photos de Denis

Photos d'Annie et 2 de Sylvie R.


Écrire commentaire

Commentaires: 0