Forêt de VAUCOULEURS

Ce lundi 20 novembre, frais et sec, nous sommes 52  au lieu-dit les Granges, sur la D134 non loin de Sauvoy, pour une boucle de 10.5 km (13,8 km pour les rapides) entièrement dans la forêt de Vaucouleurs entre la sommière du Moine et la sommière de Monchin. Certains ont pu apercevoir un sanglier traverser paisiblement une allée.

La forêt des quatre départements lorrains couvre 869 000 ha soit 5,3 % de la surface boisée nationale. Dans la Meuse 37 % du territoire est couvert de forêt c’est-à-dire de hêtres, chênes et charmes pour 75 % et de résineux (sapins, épicéas, pins sylvestres) pour le reste.

Les forêts meusiennes sont domaniales pour 20 % d’entre elles, communales pour 45 % et privées pour 35 %. A l’origine les forêts domaniales lorraines appartenaient au Duc de Lorraine, à certains princes, et aux évêchés. Les forêts communales sont propriétés des communes de très longue date mais beaucoup sont issues du cantonnement des droits d’usage. Les riverains des forêts ducales ou d’église avaient acquis l’autorisation d’y prélever du bois pour leur usage personnel. Après la promulgation en 1827 du code forestier, l’Etat, pour supprimer ces exploitations incontrôlables, détacha des forêts domaniales, des surfaces, dont la production correspondait aux usages en question, et les attribua aux communes en pleine propriété. La forêt de Vaucouleurs de 1700 ha serait l’ancienne forêt seigneuriale du Comte de Champagne réunie au royaume de France en 1328.

Des chemins bien tracés et entretenus, quelques montagnes russes pour pimenter le parcours et réchauffer les muscles, des bonbons et des madeleines de Commercy pour  donner du tonus, un agréable bavardage, voilà la recette d’une balade réussie.

 

                                                                                                                                                                  Mireille

 

 

Photos d'Annie


Écrire commentaire

Commentaires : 0