Marche du vendredi à Gombervaux

Le château de Gombervaux
Le château de Gombervaux

Ce vendredi 3 novembre doux et ensoleillé, nous étions 23 à suivre Robert sur le parcours de 8 km qu’il avait repéré autour de Gombervaux. Laissant nos véhicules au premier parking après la route de Gombervaux, nous traversons le Bois d’Ourches vers le lieu-dit Saint Gorgon où se trouvaient autrefois un ermitage et une chapelle ainsi que le village d’Amblainville entièrement détruit au XIVème siècle.

Sur le chemin qui rejoint le château de Gombervaux nous profitons de la richesse du panorama sur la vallée de la Meuse, Ourches, Saint Germain, Ugny et Rigny la Salle. La verdure des prés alterne avec les couleurs mordorées des bois au gré des vallons et des collines. Nous apercevons trois chevreuils au sommet d’un mamelon. Après la ferme des Margouillis, le château de Gombervaux s’offre à nos regards. Sur le site d’un rendez-vous de chasse de Charlemagne, puis d’un manoir en bois construit par les comtes de Vaux au XIème siècle, puis d’une chapelle fondée par Geoffroy de Joinville en 1260, Geoffroy de Nancy édifie le château actuel qui sera terminé en 1351. Le plan du château formait un quadrilatère flanqué de quatre tours d’angle circulaires. Il reste, entourés de douves, le donjon-porche qui abritait les appartements seigneuriaux, la tour sud-est, la tour sud-ouest, et, en mauvais état, la tour nord-est. On peut voir aussi le lavoir et la ferme basse-cour. Les bâtiments sont construits en calcaire blanc de Vaucouleurs, Void et Saint Germain et certains encadrements de porte ou parties de cheminées monumentales sont en pierre brun-orangé provenant d’anciennes carrières de Septfonds. Il faut saluer le travail de préservation accompli par l’association de Gombervaux.

Nous faisons une boucle dans la forêt de Vaucouleurs avant de reprendre nos voitures.

C’était une jolie balade.

 

                                                                                                                                                                   Mireille

 

NDLR : Les photographes sont toujours au repos. AVIS AUX AMATEURS

Écrire commentaire

Commentaires : 0