VANNES LE CHÂTEL

Ce lundi 23 octobre nous sommes 44 marcheurs au départ de Vannes le Chatel en direction de Saulxures les Vannes pour un parcours de 10 km (13 km pour le groupe des rapides). Le nom de Vannes apparait pour la première fois en 622.Les De Ligniville possédèrent la Seigneurie de Vannes dès le début du XIV ° siècle. Jean-Jacques De Ligniville, en 1571, reconstruisit le château ancestral abandonné par les générations précédentes au profit de la Seigneurie de Tumejus. Il édifia une chapelle seigneuriale et un caveau où il déposa les dépouilles de son père et de ses trois épouses, car il fut trois fois veuf, et où il fut inhumé lui-même. Ses descendants se sont succédés au château de père en fils jusqu’à Jean-Jacques III qui vendit la seigneurie de Vannes à Bernard de Rheims,dont le fils épousa Marie, Anne, Gabrielle, Rose de Barbarat de Marizot. Celle-ci posa en 1765 la première pierre de la verrerie de Vannes le Chatel, située sur le territoire d’Allamps, mais dont le nom vient de celui de la Seigneurie. Rose vendit la verrerie à M de Saint Léger en 1775 qui la céda en1788 à Nicolas Griveau. Jusqu’à sa mort en 1823 ce dernier vécut dans le château qui traversa sans dommage la Révolution.Au décès de l’épouse de Nicolas Griveau, le château revint à un neveu parisien qui le revendit en lots en 1826. Le château divisé entre plusieurs acquéreurs fut démoli.

L’église, consacrée en 1849, fut érigée sur les restes de la chapelle et du caveau des De Ligniville.

De 1823 à 1970 la verrerie fut la propriété des familles Schmidt et Bourbonneux. Dans les années soixante elle connait son apogée et emploie environ 700 salariés. En 1970 elle fusionne avec Vallérysthal, Portieux, Bayel, et Fains pour devenir la Compagnie Française du Cristal (CFC) puis intégrer Daum sous le nom de CFC-Daum à partir de 1980.Son activité s’est progressivement réduite. En 1991 est créé à Vannes le Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV).

Le chemin le long du ruisseau l’Aroffe (qui devient la Baumelle à Rigny Saint Martin) est agréable.Après un court trajet sur la D32, nous entrons dans les bois. Nos pas sont amortis par un épais tapis de feuilles. Nous traversons à gué le ruisseau de la Viole pour entreprendre la montée dans le bois de Nercy puis la traversée de la forêt domaniale de Bois des Seigneurs vers Saulxures les Vannes, village que nous approchons sans y pénétrer. Le retour le long de la « Corvée de Vannes » nous offre un beau panorama ouvert sur Vannes le Chatel, Allamps, Housselmont, Barisey au Plain, et au loin Colombey les Belles. Le passage de l’Aroffe se fait au lieu-dit « l’Oignon ». Nous apercevons près des anciennes maisons d’usine,la chapelle des Verreries construite au XIXème siècle. La rue du Jules nous conduit au lavoir du XIXème siècle. Sur sa façade se trouve une fontaine dont l’applique figure un visage riant entouré de flammes faisant penser au soleil.

Des gouttes commencent à tomber mais notre balade à présent terminée, s’est déroulée au sec.

 

                                                                                                                                                                                                   Mireille

 

Photos de Denis


Écrire commentaire

Commentaires : 0