Entre URUFFE et Vannes-le-Chatel

RANDONNEE DU LUNDI 20 FEVRIER 2017 

Ce lundi 20 février, nous étions 44 rassemblés à Uruffe (390 habitants). Le village est traversé par le ruisseau la Deuille qui se jette dans l’Aroffe à hauteur du pont de la scierie. En 1662 l’ancienne scierie était un moulin à grains qui fonctionnait avec une roue à aubes entrainée par l’eau d’un bief alimenté par l’Aroffe. En 1792 le moulin est vendu comme bien national. Au cours du XIXème siècle les moulins à eau sont détrônés par la meunerie industrielle. Le moulin d’Uruffe devient un moulin à pierre: la pierre des carrières d’Uruffe broyée a probablement été utilisée par l’industrie du verre. L’année 1897 voit la fin du moulin d’Uruffe. En 1905 la commune rachète le site à l’abandon. En 1910 il change à nouveau de main. Plus tard Charles Fringant le rachète et installe une scierie qui fonctionne aujourd’hui dans des locaux modernes. En 2006, dans le bâtiment d’origine, a été installée une nouvelle roue à aubes que l’Aroffe fait tourner à l’occasion pour le plus grand plaisir des visiteurs.

L’Aroffe est une bien curieuse rivière qui prend sa source à Beuvezin (54), reçoit le Ru de Vicherey à Aroffe (88), et disparait à la sortie de Gémonville (54). Il semblerait qu’une partie reparait à Crézilles pour aller se jeter ensuite dans la Moselle. L’autre partie resurgit à Barisey au Plain, arrose en continu Saulxures les Vannes, Vannes le Chatel, Uruffe, Gibeaumeix, Rigny Saint Martin avant de se jeter dans la Meuse à Rigny la Salle.

Partis de la place de l’ancienne mairie où se trouve le monument aux morts et le cimetière d’Uruffe, nous nous dirigeons vers le stade et suivons les berges de l’Aroffe. Une passerelle nous ramène sur le chemin « des Charollais » qui rejoint la D 32 vers Vannes le Chatel. Au carrefour avec la D4 que nous traversons, nous montons tout droit la vallée de Peuroy en longeant la clôture de la vaste propriété de la Taille. Suivant toujours cette clôture, nous tournons à gauche et, au niveau de la sommière du Lièvre nous redescendons vers le lieu-dit « en fosse ». Puis une montée à droite à travers le bois des « Sept Arpents » aboutit à la sommière de la voie de Bulligny que nous empruntons à gauche jusqu’à la baraque de chasse avant d’atteindre Uruffe. Arrivés au lavoir à arcades, nous traversons la rue de la Chaussée et regagnons nos véhicules en passant devant l’église, la Mairie et la seconde fontaine-lavoir. La maison seigneuriale toute proche possède une tour qui parait dater du XVIème siècle.

Cette promenade de 8,8 km propose des paysages variés, prairies et bois, vallées et coteaux, et offre à la fin un joli point de vue sur la vallée de l’Aroffe et Uruffe.

Un grand merci aux marcheuses qui nous l’ont fait découvrir.

                                                                                                                                                                        Mireille

 

 

Photos d'Annie

Écrire commentaire

Commentaires : 0