MAXEY-SUR-VAISE Masseraumont et les Sources

J'ai cru apercevoir un petit aller-retour!!!
J'ai cru apercevoir un petit aller-retour!!!

RANDONNEE DU LUNDI 13 FEVRIER 2017 MAXEY SUR VAISE

Ce 13 février nous sommes 43 impatients de profiter de la nature sous un ciel bleu sans nuage. Laissant nos voitures à l’ancienne gare de Maxey sur Vaise, nous gagnons la rue principale dont la Vaise occupe le milieu entre deux quais de pierre d’Euville construits de 1836 à 1838. La Vaise prend sa source dans le village et, après une brève course, rejoint la Haute Meuse à la sortie du village. Nous atteignons le lavoir haut doté d’une crémaillère en 1909 pour adapter son plancher au niveau de l’eau. Nous contournons le moulin de la Vaise qui fonctionnait avec une roue hydraulique. Huilerie et moulin à grain, il devient scierie à la fin du XIXème siècle. On voit la source de la Vaise qui alimente son bief remarquablement entretenu. Puis nous entrons dans l’ancien cimetière qui se trouvait à l’origine autour de l’église Saint Pierre. Les villageois y ont été inhumés jusqu’en 1913, date de l’aménagement du nouveau cimetière. Entre les stèles funéraires anciennes habillées de mousse, fleurissent des perce-neige. L’endroit mérite la visite. L’église Saint Pierre édifiée au XIIIème siècle, incendiée au XVIème siècle, a été finalement démolie. Les travaux de la nouvelle église construite un peu plus bas ont commencé en 1793 et ont duré longtemps car l’inauguration n’a eu lieu qu’en 1810. Je dois des remerciements à André Mourot pour la précieuse documentation contenue dans l’ouvrage qu’il a publié sur Maxey sur Vaise en 1998.

Nous attaquons avec vaillance la côte qui mène, dans les bois, au lieu-dit « Masseraumont » à 366 m d’altitude que nous traversons pour redescendre vers la voie des Francs à 280 m. Au-delà de la route D32, nous atteignons le « Coin Bricon ». A travers le bois dit « Le Jeune Juré » (350 m d’altitude), nous rejoignons les « Atteincôtes » (286 m). Marie-Jeanne ouvre pour nous sa boîte de bonbons magique car nous puisons sans cesse dedans et elle n’est jamais vide. Nous entamons une boucle autour de « la Scée » qui passe par « le Petit Chênois » (383 m) et nous permet d’accéder à l’une des trois sources présentes dans cette partie du bois. Puis nous redescendons au lieu-dit « Sous La Scée » (270 m) et regagnons Maxey au terme de 12.4 km d’une balade vallonnée propice à une remise en forme en ces temps de Saint Valentin. A ce sujet internet nous apprend que la France n’est pas seule à célébrer cette fête. Au Japon, au Liban, en Algérie on offrirait surtout des chocolats. Même la Chine aurait adopté cette célébration commerciale depuis les années 80.

                                                                                                                                                                           Mireille

 

Un petit bonjour de Dubaï où la Saint Valentin est très présente en particulier dans les malls (grands centres commerciaux) à l'attention des touristes de plus en plus nombreux.

Denis

 

 

Photos d'Annie

Écrire commentaire

Commentaires : 0