Rando des Sacres à REIMS

Ce samedi 26 novembre, 53 meusiens s’en vont en bus de Vaucouleurs rejoindre les centaines de randonneurs venus de partout pour découvrir les monuments de la ville de Reims grâce au remarquable balisage d’un parcours de 8 ou 12 km au choix. L’Association Sportive Municipale de Reims mérite toutes nos félicitations pour la qualité de l’organisation de cette randonnée des Sacres. Arrivés au stade Auguste Delaune, un copieux plateau repas nous donne l’énergie d’attaquer la promenade. La distribution de billets de loterie tous gagnants, offre un amusant prétexte pour ramener quelques cadeaux-souvenirs. Un bonnet de Père Noel sur la tête et une brochure, illustrée de photos commentant chaque étape du parcours, à la main, nous traversons le parc Léo Lagrange pour nous lancer sur le chemin pavé d’enseignes de Champagne réputées comme la maison de champagne Lanson fondée en 1760.

Admirons la basilique Sainte Clotilde. Basilique est le titre concédé par le Pape à certaines églises hors les quatre grandes églises de Rome. Surmontée d’une coupole dans le style byzantin, elle fut bâtie en 1898 pour célébrer le 14ème centenaire du baptême de Clovis, roi des Francs.

Poursuivant notre chemin nous atteignons les maisons à colombage place Saint Timothée qui rappellent que jusqu’en 1914, la place ne comportait que des maisons médiévales. Mais le bombardement systématique de Reims par les Allemands tout au long de la Première Guerre Mondiale détruisit la ville à 80%.

Parvenus dans le très remarquable Hôtel de Ville édifié entre 1627 et 1636, incendié en 1917 et réparé en 1925, une agréable collation nous est servie dans un salon richement décoré au son d’un orgue de barbarie interprétant d’anciennes romances.

Arrivés place du Forum dont le centre est occupé par le cryptoportique gallo-romain daté du IIIème siècle après JC, nous découvrons le remarquable hôtel Le Vergeur du XIIIème siècle modifié à la Renaissance. C’est sur cette place qu’est installée la grande roue, manège qui permet de voir Reims de haut.

Nous débouchons sur l’élégante Place Royale aménagée en 1760, typique de l’architecture Louis XVI avec ses arcades et ses toits à balustres, où se trouve la sous-préfecture dans l’ancien hôtel des Fermes.

 Nos pas nous conduisent à l’arrière de la cathédrale dont le chevet est enveloppé d’échafaudages tout comme la façade de la bibliothèque Carnegie de style art déco édifiée en 1921. La rue de l’Université nous fait découvrir les vestiges de la Porte Bazée datée du IIIème siècle avant de rejoindre la place des six cadrans siège d’une sculpture monumentale représentant un cadran solaire.

Puis une foule compacte nous indique que nous parvenons au Palais du tau et à la cathédrale autour desquels se déploie le marché de Noel. Pendant le marché de Noel la cour du palais accueille un petit train du Père Noel dans un décor enneigé et une grande crèche. Pendant qu’une fanfare allemande donne l’aubade parmi les chalets du marché, nous pouvons profiter de la magnifique façade éclairée de la cathédrale.

Le jour est tombé et la foule ne nous permet pas de voir aisément les panneaux de balisage du parcours. Aussi après avoir sollicité l’aide d’aimables représentants de la police municipale prenons-nous le raccourci qui nous ramène au stade. Là du champagne nous est servi dans des verres Blida aux armes de l’Association Sportive de Reims pour fêter cette randonnée des Sacres particulièrement réussie.

 

 Mireille

 

Commentaires Complets

Le Champagne

Photos de Denis (Grand parcours)

Photos d'Annick D. (Petit parcours)

Photos de Jean Michel M.


Écrire commentaire

Commentaires : 0