Marche de nuit à NEUVILLE et Soupe aux Pois cassés

Ode à la soupe aux pois

(Le pois Pisum Sativum légumineuse cultivée depuis le néolithique aliment de base du sous continent Indien et de l’Ethiopie)

La soupe aux pois

Tradition bien ancrée

Depuis quelque vingt années

Est du Pied Champêtre un marqueur

Récompensant des nocturnes marcheurs

De l’An Nouveau, le premier effort.

 

C’est vers 17h15 que les 63 marcheurs du Pied Champêtre se regroupent à Neuville-Les-Vaucouleurs pour la traditionnelle photo de groupe d’avant départ.

Puis Martial, Michel et Roger rendent hommage devant le monument qui leur dédié aux «ânes soldats» de la Guerre 14/18, car «Aux ânes bien nés la valeur n’attend plus le nombre des années».

Ce monument  jouxte celui érigé en mémoire de leurs «compagnons d’infortune» humains. Précisons que 8 millions d’équidés ou asinés ont été associés au conflit et qu’un million ont péri, les cliniques vétérinaires proches des fronts remettant en jambes les moins blessés.

La Belle Equipe des marcheurs munis de torches et de gilets fluorescents, s’engage dans le jour déclinant dans une boucle de 8,4 km au départ de Neuville-les-Vaucouleurs. Ayant laissé derrière eux l’église Saint Amand et la Mairie-Ecole, ils s’en vont par le lieu-dit «les Trois Chemins» vers le bois de Neuville. A la nuit tombante, la visibilité dans le bois a nécessité l’aide des lampes de poche et une attention renforcée pour éviter les petits obstacles du chemin. Dans la fraîcheur et les odeurs de la nuit, la marche procure des sensations bien différentes de celles de la marche de jour. Le chemin conduit hors du bois en pente douce vers Burey-en-Vaux L’impression de déambuler hors des repères habituels rend certains d’entre nous romantiques n’hésitant pas à parler «de voûte cloutée d’étoiles». Remercions Eole d’avoir chassé les nuages sur le coup des 16 heures et notre «Laurent Cabrol  des randonneurs» pour la précision de son pronostic météo.

L’obscurité ne permet pas de faire beaucoup de tourisme dans le village. Nous passons donc au-dessus du canal de la Haute Meuse pour gagner le Chemin de la Prairie qui nous ramène à Neuville.

Changeant rapidement de chaussures, la joyeuse troupe légèrement crottée, car les dernières averses ont laissé quelques traces, forme une cohorte de véhicules pour rejoindre Vaucouleurs où de sympathiques cuisinières ont préparé un menu réconfortant.

Pour faire face à une meute de quatre-vingt-seize convives affamés, quatre tablées de vingt-quatre ont été dressées égayées du ton jaune jonquille et vert anis des nappes agrémentées d’un chemin de table de saison.

Après une mise en train apéritive sur les coups de 20 heures, le divin potage tant attendu circule fumant parmi la joyeuse assemblée de ses fidèles. Le terme n’est pas usurpé car une douzaine de prêtresses ont en effet concocté à domicile suivant les prescriptions d’une recette commune, puis assemblé, la fameuse Soupe aux Pois.

Les gourmands gourmets n’hésitent pas à replonger la louche dans les gamelles à plusieurs reprises.

Une assiette de cochonnailles variées est proposée à chacun qui l’agrémente des breuvages ad hoc (Côtes du Rhône du Vacqueyras, Rosé frais, bière pression voire eau plate ou gazeuse pour les capitaines de soirée adeptes de la bonne conduite). Un plateau de fromages variés circule de convive en convive et vient le moment attendu de la Galette des Rois.

Les douze têtes couronnées posent pour immortaliser leur bref règne.

Le temps passe vite en si bonne compagnie pour des agapes dont le succès est incontestable.

On se sépare à regret vers minuit.

Que soient ici salués et remerciés les dévoués contributeurs à ce succès qui savent si bien cultiver amitié et convivialité au sein du Pied Champêtre.

                                                                                                                                                                                                                                                                                    MandM (Mireille et Michel)

 

Marche nocturne

Soupe aux pois cassés

Écrire commentaire

Commentaires : 0