Sur les pas de Jeanne d'Arc : de la Chapelle de Bermont à Domrémy

La Chapelle de Bermont
La Chapelle de Bermont

En ce lundi 9 Novembre 2015 les 47 marcheurs du Pied Champêtre suivent les pas de Jeanne d’Arc avant son épopée.

Le parcours de 10 kilomètres (13 kilomètres pour les rapides) nous conduit de la Chapelle Notre Dame de Bermont où Jeanne d’Arc venait prier le samedi, à GREUX en passant par le monument composé d’une statue de la Vierge, de Sainte Marguerite et de Sainte Jeanne.

A DOMREMY nous visitons l’église qui a conservé le bénitier, le baptistère et une chapelle contemporaine de Jeanne.

Nous passons devant sa maison natale avant de franchir la Meuse vers MAXEY-SUR-MEUSE, passons devant la gare «DOMREMY-MAXEY» désaffectée et nous suivons l’ancienne voie ferrée entre les jardins jusqu’aux ponts qui enjambent le ruisseau «Le Vair», la Meuse et le ruisseau «Les Roises» avant de tourner à droite en direction de BRIXEY-AUX-CHANOINES sur la rive gauche (rive droite pour les rapides). A proximité du moulin de BRIXEY nous obliquons vers la Chapelle de Bermont.

Reportons nous à la vie de ces villages durant la jeunesse de Jeanne. La guerre franco-anglaise dite de Cent Ans commencée en 1338 dure toujours. En 1420 est signé le Traité de TROYES qui déshérite le dauphin Charles VII en prévoyant qu’à la mort de Charles VI la couronne de France reviendra à Henri V Roi d’Angleterre.

A cette époque il y avait trois France :

Ѣ La France du Dauphin Charles VII s’étendait au Sud de la Loire à l’exception de la partie de l’Aquitaine tenue par les Anglais;

Ѣ La France anglaise du Duc de Bedford comprenant l’Ile-de-France et la Normandie jusqu’aux confins de l’Anjou. La Maison d’Anjou est fidèle au dauphin Charles. René d’Anjou est héritier du dûché de Bar par adoption et du dûché de Lorraine par mariage.

Ѣ L’Etat Bourguignon allié aux anglais se composait de la Franche-Comté, la Flandre, l’Artois auxquels allaient s’ajouter le Hainaut, la Brabant, la Hollande et le Luxembourg.

Le duc de Bourgogne cherchait à créer un pont entre les deux blocs de territoires sous sa domination.

Le Barrois et la Lorraine qui s’interposaient devenaient zone à conquérir.

Les «routiers», pillards qui dévastaient la région étaient bourguignons.

En 1425 ils avaient pris tout le bétail des villageois dans la vallée de la Meuse favorable au Dauphin. En 1428 les anglo-bourguignons s’emparèrent de toutes les places restées fidèles à  Charles VII. VAUCOULEURS fut assiégée en juillet. Les habitants de DOMREMY se réfugièrent à NEUFCHATEAU.

A leur retour, ils trouvèrent leur village dévasté et l’église brûlée.

C’est dans ce contexte qu’en Janvier 1429 Jeanne se rend à BUREY-EN-VAUX chez son cousin Durand Laxart qui l’accompagne à VAUCOULEURS pour rencontrer Robert de Baudricourt.

Outre ces retours vers l’Histoire, ce fut une belle balade ensoleillée, appréciée de tous.

                                                                                                                               Mireille


Écrire commentaire

Commentaires : 0