Pèlerinage à Sainte Anne d'EPIEZ-SUR-MEUSE

Ce Dimanche 26 Juillet, nous étions 27 à quitter VAUCOULEURS par la Porte de France pour nous engager par un temps clair et frais sur le sentier de Sainte Anne. Parmi nous 3 Annick, 1 Annie et 1 Anne-Marie devaient être fêtées.

En longeant l’arboretum, des stèles rappellent les caractéristiques du poirier sauvage, de l’érable champêtre, de l’alisier torminal et du coudrier. Non sans avoir récupéré deux marcheurs du village, nous avons laissé MONTIGNY à droite avec ses vergers de pommiers chargés de fruits et délaissé le bruissement des trembles pour le calme de la forêt dans laquelle s’épanouit une gigantesque fourmilière de près de 500 000 individus. Rejoignant le Ru Nicole par le GR 703 devenu Sentier de Jehanne d’Arc nous parvenons au vallon Sainte Anne et enjambons le Ru Nicole qui prend sa source 300 mètres en amont de la Chapelle Sainte Anne.

Alimenté par quatre sources il traverse l’ancien étang devenu marais avant de suivre un cours qui le conduit à la Meuse. Deux jolis petits ponts de bois permettent de passer ses bras tandis qu’un sentier fléché guide le promeneur autour du vallon Sainte Anne. Ce site fut occupé dès le XIème siècle par un ermitage créé par Anne de Broye, sœur d’un seigneur de VAUCOULEURS. Après la Révolution la chapelle, le bois, le moulin furent vendus et l’ermitage démantelé. L’étang créé au début du XIXème siècle a disparu en 1950 lorsque les vannes ont été démontées. L’étang a alors laissé place au marais. La Chapelle Sainte Anne détruite en 1810 et reconstruite en 1843 est le siège du pèlerinage annuel de Sainte Anne qui donne lieu à des célébrations religieuses.

La messe a été célébrée en plein air par l’abbé VALENTIN, d’origine africaine, à la jovialité communicative, devant 300 personnes, accompagné par un chœur et deux accordéons pour les chants. A cette occasion deux enfants ont été baptisés. Après la messe, le pique-nique a permis à 5 amis marcheurs de se joindre à nous. Le soleil était de la partie. La chapelle, le calvaire, très bien rénovés, constituaient un décor de choix tandis des tables et des bancs permettaient de s’installer aisément.

Un grand merci à ceux et à celles qui avaient pensé au vin frais, aux petits gâteaux ou aux dragées partagés. Après le repas, alors que certains rentraient en voiture ou à pied à VAUCOULEURS, 16 d’entre nous participaient à la visite du marais Sainte Anne envahi par une végétation touffue depuis la disparition de l’étang. Le rôle d’épuration de ces végétaux et arbres est loin d’être négligeable puisqu’ils absorbent 7 mg/litre de nitrate permettant de réduire la pollution du Ru Nicole et de préserver la qualité des nappes phréatiques. L’intérêt de cet écosystème réside aussi dans la préservation d’espèces qui s’y nourrissent facilement comme la chouette effraie,  la musaraigne aquatique ou les chauves-souris dont les Oreillards entre autres espèces. Le Ru abrite aussi de minuscules crustacés, larves d’insectes (libellules, éphémères….) plus ou moins sensibles à la pollution dont la présence révèle le niveau de pollution du ruisseau. Le marais abrite également les batraciens : tritons alpestres, crapaud commun, grenouilles rousses, crapaud accoucheur (ou alyte accoucheur). Dans cette dernière espèce, le mâle de cinq centimètres transporte sur son dos pendant toute la durée de l’incubation et jusqu’à l’éclosion la cinquantaine d’œufs pondus par la femelle. Nous quittons la jeune employée deLorraine-Association-Nature qui nous a permis de découvrir la faune de ce site préservé et la « parisette à 4 feuilles » qui tirerait son nom de la légende selon laquelle Pâris, prince troyen qui tua Achille a du offrir un pomme à la plus belle parmi trois déesses. Chacune est figurée par une feuille de la plante, la quatrième représente Pâris lui-même.

Reprenant le chemin de VAUCOULEURS nous traversons MONTIGNY pour admirer le lavoir et l’égayoir. Quelques gouttes très espacées nous attendent sur les hauteurs de VAUCOULEURS mais elles ne gâcheront pas cette très belle journée de randonnée de Sainte Anne.

Merci à Annie pour les photos et à Mireille pour les commentaires.


Écrire commentaire

Commentaires : 0